Google Home : Test de l’enceinte connectée de Google

Catégories Tech
Google Home - Léonard Lahmi

Hey ! 🙂 Voilà, c’est fait, au début du mois d’Août, Google commercialisait en France sa toute première enceinte connectée : Le Google Home !

Ainsi, Google permet à son « Google Assistant » que l’on utilise sur nos téléphones habituellement de pouvoir être directement accessible dans nos maisons… et uniquement via la voix ! Ce qui à terme, côté SEO et publicités changera radicalement la façon de procéder pour les spécialistes car tout va changer ! Ce ne sera plus du visuel et textuel, mais de l’audible !

 

Google Home : Mais qu’est ce que c’est ?

Google Home est une enceinte connectée, à l’instar de l’Apple Homepod, d’Amazon Echo et peut-être de la prochaine enceinte Facebook qui sortira pour la fin de l’année 2017 voir au début de l’année 2018.

Cette enceinte connectée s’invitera progressivement dans notre quotidien, et même si on a l’impression que tout cela est un peu surfait, il ne faut pas oublier que l’on se disait la même chose des ordinateurs dans le début des années 2000 ! Google Home a pour objectif de nous aider dans notre quotidien, mais via la voix cette fois-ci. Avec le Google Home, pas de claviers, tout se joue avec la voix et les commandes vocales et c’est sur ce point que les ingénieurs de Google ont souhaité mettre l’accent. Le Google Home va nous permettre de répondre à certaines de nos requêtes tels que des recherches, des informations, de répondre à des questions sur la météo etc.

Plus largement, l’objectif est à la fois de faciliter mais aussi de nous faire gagner du temps au quotidien, en étant en relation étroite avec des objets connectées et autres produits iOT (Nest pour le contrôle du thermostat, les détecteurs de fumée ou encore la vidéo surveillance pour ne donner que ces exemples). À terme grâce à cette enceinte connectée nouvelle génération, cela va pousser indirectement les développeurs mais aussi les constructeurs à produire des produits connectés, en plus grand nombre que l’on pourra contrôler depuis nos smartphones/tablettes ! Et travaillant au quotidien avec des développeurs,(même si je m’occupe de la partie communication) je peux vous dire que les projets connectés sont nombreux à l’heure actuelle.

Il y a quelques jours justement, j’ai eu la chance de pouvoir le tester en condition réelles, lors d’une soirée, organisée spécialement pour l’occasion par l’agence Ogilvy (un grand merci à eux d’ailleurs !)! Voici donc un aperçu des différentes fonctionnalités de cette V1 de l’enceinte connectée de Google !

Google Home

Le Google Home est également disponible en 3 coloris, mais seule la « base » est changeable : Il est donc disponible en Bronze (comme sur la photo ci-dessus) en noir, et en gris, la version la plus montrée à ce jour, que ce soit sur des sites de test ou chez quelques youtubers tech par exemple.

À terme, le Google Home se voudra être notre compagnon au quotidien une fois rentré à la maison. Dans un premier temps, on peut voir que l’enceinte est compatible avec de nombreux services. Ceux de Google bien sûr (Calendar, YouTube, et autres appareils Android) mais également Netflix, les lumières connectées (au Wi-Fi) Phillips Hue ou encore Spotify, Deezer pour ne citer qu’eux. D’autres appareils liés à la domotiques sont également listés.

L’application Google Home va jouer un rôle clef. C’est de là que l’on va pouvoir synchroniser nos comptes Deezer/Spotify, les lumières connectées, appareils de domotique etc. Cependant, cela nécessite pas mal de pré-requis comme des comptes premium par exemple, notamment le compte Google Play Music.

Concernant le packaging, il n’y a rien à dire, la boite est élégante, et toutes les instructions sont brièvement marquées sur une des faces de l’objet. L’ouverture en biseau est surprenante et permet à cette jolie enceinte connectée d’être sublimée dès son ouverture. Le contenu est très minimaliste, comme ce que font les autres entreprises ces dernières années. On y trouve un feuillet explicatif, suivit de la prise… et c’est tout ! Pas de temps inutile dans des feuillets de garantie, et autres explications interminables, là encore, on va droit à l’essentiel. Il ne reste plus qu’à poser le Google Home à l’endroit de votre choix, à la brancher, à la paramétrer, et on peut commencer à lui parler !

 

Allez, on va voir ce que l’on peut faire avec le Google Home. Vous êtes prêts ? C’est parti !

Dès qu’on l’allume, l’enceinte nous dis bonjour, et nous suggère vivement de télécharger une application  »Google Home » sur notre smartphone/tablette, qui est spécialement dédiée.  Une fois la chose faite, l’application détecte quasi-instantanément le Google Home ! Pas besoin d’appuyer comme autrefois sur une multitude de boutons ou encore de faire un paramétrage interminable, là tout est fait en un instant. La connexion au réseau Wi-Fi de la maison est également très rapide et en seulement quelques minutes… l’enceinte est prête à être utilisée !

Google-Home-Welcome

Chose peu montrée, l’enceinte dispose d’un support tactile sur le haut, mais il ne sert qu’à régler le volume. Derrière l’enceinte, il y a le seul bouton physique, permettant de mettre le micro de l’appareil en veille afin de ne pas être entendu. On a également la possibilité de choisir parmi une voix masculine comme féminine dans la section réglage de l’appareil.

Lorsque l’on dévisse l’enceinte, on peut s’apercevoir qu’il y a 4 hauts-parleurs, répartis à 360°, permettant à l’utilisateur d’être parfaitement entendu où qu’il soit. On remarque également une prise « micro-usb » sauf… Que celle-ci est masquée ! Mais elle n’a pas vraiment d’utilité à vrai dire. À voir plus tard dans le temps, peut-être qu’elle sera plus utile lors d’une prochaine mise à jour.

Le Google Home peut donc faire des recherches vocales, mais chacune des requêtes doit obligatoirement commencer par « Ok Google » afin de pouvoir être exécutées. Au cours de ces 3 derniers jours, sur la cinquantaine de questions/demandes que j’ai pu lui poser il est en mesure de comprendre mais aussi de répondre à plus des 2/3 ! Pour une V1 c’est plus que satisfaisant.

Que ce soit sur le lancement d’une musique que j’écoute fréquemment en passant par un film que je souhaite regarder, le Google Home a parfaitement été en mesure de répondre et d’éxécuter des actions basées sur mes centres d’intérêts, ce qui m’a fait gagner pas mal de temps, notamment lors de ma sélection de playlist. L’avantage du Google Home aussi, c’est que l’enceinte est en mode machine learning, où celle-ci « apprend » au fur et à mesure de ses « erreurs » ou selon la répétitions des recherches voir même des thématiques de recherches.

L’enceinte permet justement d’exécuter les demandes via différents mots-clefs contenus dans les phrases de l’utilisateur. Ainsi, il faudra faire des phrases claires et précises, sinon ça arriverait sur n’importe quelle élément connectée, ce ne sera pas possible d’exécuter correctement la demande énoncée.

L’enceinte réagit rapidement, que ce soit pour lancer une opération comme l’arrêter d’ailleurs. Le Google Home est également en mesure de faire des blagues ou encore des jeux ! Elles sont chou comme tout, mais font sourire quelques fois, mais ne t’emballe pas toi le fêtard derrière ton écran, il y a peu de chances que cette jolie enceinte devienne la star de ta soirée voir de ton date, elle reste avant tout une enceinte connectée qui a pour objectif de te faire gagner du temps, mais aussi de te permettre d’avoir les mains libres pour que tu puisses profiter oublier un peu le quotidien et te concentrer sur ce qui est important : Toi ou alors ta famille afin que tu puisses passer davantage de temps avec eux !

Le Google Home peut ainsi être utilisé dans de nombreuses situations, que ce soit dans une cuisine, comme dans un salon. Elle est en mesure de nous aider à cuisiner ! Que ce soit via une liste d’ingrédients, pour nous servir de minuteur ou encore pour nous donner des étapes d’une recette, le Google Home va être en mesure de nous aider lors de sa réalisation. L’objectif donc est que tout soit réalisé par la voix.

 

Bilan de ces derniers jours avec Google Home

Pour ce test j’ai vraiment voulu m’axer sur le Google Home en lui-même et voir de quoi il pouvait être capable. C’est une enceinte de bonne facture, la finition est propre et sans défaut. Les micros sont bons également et on peut être entendu à l’autre bout de la pièce sans soucis. On peut ainsi parler au Google Home de façon claire et précise au niveau des demandes, en étant compris, mais il faut que ces dernières soient simples sans nécessiter des structures phrastiques trop complexes. Mais ce qui est sûr c’est que cela va être en mesure d’évoluer avec le temps, car les mises à jour arrivent et une chose est sûre l’enceinte va évoluer au fil des mois et déjà que cette première version est très bonne, les prochaines itérations ne pourront être qu’excellentes.

 

Mélange incroyable de Léonard Hoffstadter et de Sheldon Cooper, je publie des photos sur Instagram et des articles blogs. Je fais mes veilles comm’/market/social media afin d’anticiper les dernières pratiques digitales.


2 commentaires sur “Google Home : Test de l’enceinte connectée de Google

Commentaires fermés.